Rechercher

L'an neuf ? Du Chateauneuf !

Ok, le jeu de mot du titre est mal trouvé...mais on avait envie de vous parler en ce début d'année d'une AOC que nous adorons. On l'aime tellement que nous avons 2 vins de notre gamme sur l'AOC Chateauneuf-du-Pape.


Un peu d'histoire

Ce sont les Papes qui, lors de leur installation à Avignon au XIVe siècle, ont révélé le terroir de Châteauneuf-du-Pape. Sous le règne de Jean XXII, le village devient résidence d’été de la papauté. Quant au précieux nectar élaboré en ces lieux, il accède au rang de « Vin du Pape ». Une consécration qui lui ouvre la porte des grandes cours européennes.

Visionnaires à plusieurs titres, les vignerons de Châteauneuf-du-Pape expédient dès la fin du XVIIIe siècle leurs vins en bouteilles en lieu et place du tonneau. Un nouveau pas vers la conquête de la notoriété est franchi.

Conquérants, mais également en avance sur leur temps, les vignerons de Châteauneuf-du-Pape sont à l’origine du système de l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), la raison d’être et le succès de la viticulture française. Dès le début du XXe siècle, ils ont été les premiers à s’imposer des règles de production strictes et inédites.


Ils se la racontent avec leur gravure sur la bouteille non ?


La bouteille armoriée est l’écrin des vins de Châteauneuf-du-Pape. Créée en 1937, elle participe à leur promotion et à leur notoriété. Elle est aussi une marque collective.

Aujourd'hui, c'est un peu suranné mais c'est la marque que l'AOC a été très forte depuis très longtemps. Un vin excellent au fil des siècles reste forcément bon, voire encore meilleur au XXIe !




Roule ma poule.

Recouvert d’une mer de galets roulés blonds, le vignoble de Châteauneuf du Pape offre un visage unique et hors du temps. Fouler du pied ce terroir donne une idée du labeur qu’il exige pour en tirer le meilleur.

Chaud, sec, aride et venté, le climat châteauneuvois est d’influence méditerranéenne. Le vignoble se trouve dans le secteur le plus sec des Côtes du Rhône.


13 à table : ça porte chance ! À Châteauneuf-du-Pape, la tradition veut que les vins naissent de treize cépages, chacun apportant sa caractéristique à l’ensemble : couleur, charpente, parfum, fraîcheur ou longévité.

En effet, pas moins de treize cépages peuvent entrer dans la composition des vins rouges (94% de la production), mais également des vins blancs (6% de la production) : grenache (Noir, Gris, Blanc), syrah, mourvèdre, cinsault, clairette (blanche, rose), vaccarèse, bourboulenc, roussanne, counoise, muscardin, picpoul (blanc, gris, noir), picardan, et terret noir.


Le résultat : des vins à boire avec TOUT !



Ne vous contentez pas de nous croire sur parole, goûtez les Chateauneuf-du-Pape L'Atelier des vins avec votre Conseiller.ère !

En savoir plus ou prendre rdv

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout