Rechercher

Comment gérer un vin...qui sent mauvais ?!


Vous l'aviez attendu pendant des mois...


Il peut arriver qu'un vin, souvent gardé en cave, ne livre pas ses promesses une fois ouvert...

Au moment d'ouvrir le vin, vous trouvez qu'il a une odeur bizarre de choux pourri ! Panique à bord, vos invités arrivent dans quelques minutes ! Rassurez-vous, il existe deux techniques pour qu'il retrouve un bon nez.


Cela s'appelle la réduction.



La réduction est un des défauts les plus fréquents du vin.

La réduction - souvenez-vous de vos cours de lycée, c'est l'inverse de l'oxydation. En clair, le manque d'oxygène : votre vin étouffe, il sent le "renfermé".

Concrètement, cela va de l'odeur d'allumette à celle du choux-fleur trop cuit, en passant par l’œuf pourri...Bref, cela ne donne pas envie !


Les coupables : les Composés Volatils Soufrés


Les CVS sont des molécules présentes dans le vin et le manque d’oxygène contribue à les développer. Si vous deviez vous souvenir d’une chose, rappelez-vous que la réduction survient quand on a un excès de soufre et une privation d’oxygène. Le goût de réduit peut provenir d’un apport excessif de souffre – et vas-y que je te balance des kilos de soufre dans la cuve —, mais d’autres raisons peuvent être déterminantes dans son développement. La lumière peut aussi être le responsable, mais l’apport insuffisant en oxygène en est la première cause. Il peut se retrouver aussi dans les vins jeunes laissés trop longtemps sur leur lie de fermentation, lors de vendanges mécaniques, mais aussi le rôle déterminant de certains bouchons laissant trop peu passer d’oxygène comme les capsules à vis.


Et les capsules à vis ?


Si un vin a une capsule à vis, il est probablement très bon, surtout si c'est votre Conseiller L'Atelier des vins qui vous l'a conseillé. En revanche, il faut probablement le déguster dans l'année ou la suivante.


Ok, quelle est la solution à cette odeur d’œuf pourri ?


Solution n°1 : la carafe

Un vin réduit traduisant un déficit en oxygène il est temps de lui en apporter pour le sauver d’une mort certaine. L’aération avec une carafe est la meilleure solution pour faire disparaître ces odeurs pestilentielles. Si la réduction est faible, il peut suffire d'ouvrir la bouteille 15-20 minutes avant la dégustation et de la laisser tranquille. Néanmoins, la carafe offre une plus grande surface de contact entre le vin et l’oxygène, donc la réduction disparaît plus vite.

Combien de temps dois-je mettre mon vin ?

Malheureusement, ce n’est pas une science exacte puisque tout dépend du degré de réduction du vin. L’important est de laisser reposer votre vin dans la carafe et de goûter régulièrement pour juger. En général, 2 heures suffisent mais parfois il faut 1 journée entière !




Solution n°2 : une pièce de monnaie en cuivre (rouge)

Prenez une pièce de 1, 2 ou 5 centimes et rendez-vous dans votre cuisine pour la nettoyer à l’eau claire et avec une éponge - pas de savon ou de liquide vaisselle, hein !! Déposez la pièce directement dans un verre à vin. Mélangez doucement avec une cuillère et repêchez votre pièce pour goûter votre vin.

Cette solution est moins stylée mais peut s'avérer aussi efficace : le cuivre réagit avec le soufre pour créer des cristaux qui eux, sont inodores !


En conclusion : faites-vous conseiller

Votre Conseiller.ère L'Atelier des vins est là pour vous aider à sélectionner les vins qui vont vous plaire et adapter son offre en fonction de vos possibilités de stockage. Suivez ses recommandations pour savoir quand boire les vins de notre gamme.

Enfin, rassurez-vous : nos œnologues vont jusque dans les cuvages pour connaître les méthodes de vinification de nos producteurs, une façon de limiter les pratiques qui abusent des sulfites.


--> Contactez-nous si vous avez des questions ou si vous souhaitez trouver

un Conseiller près de chez vous.

8 vues

L'Atelier des vins

BP 20027

31 rue du Vieux Château RD 974

21640 Vougeot

882 985 591 R.C.S. Dijon

contact@latelierdesvins.com

  • Facebook
  • LinkedIn - Gris Cercle

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

L’offre et la vente d’alcool sont interdites aux mineurs de moins de 18 ans.